Ejaculation précoce, quelles solutions?

//Ejaculation précoce, quelles solutions?

Ejaculation précoce, quelles solutions?

Ejaculer de façon précoce à sûrement des répercussions négatives sur l’homme sur la sexualité du couple. Comment sortir de ce cercle vicieux ? Les solutions recommandées par les spécialistes sexologues. Découvrez !

 1-Quelques précisions sur les causes de l’éjaculation précoce

L’éjaculation se définit comme une expulsion réflexe d’une certaine quantité de sperme à travers le canal urinaire. Le sperme s’écoule par saccades et a lieu durant un temps relativement court. Mais, lorsque l’éjaculation survient trop vite, c’est-à-dire, moins de deux (2) minutes après la pénétration : on parle d’une éjaculation précoce. Un tel trouble du comportement éjaculation peut avoir plusieurs origines. Il convient d’en parler avant d’aller plus loin.

 Une origine psychologique

Il y a d’abord le stress. Il influence de façon négative la sexualité de l’homme et de la femme. Une éjaculation précoce peut survenir également chez l’homme qui a peur de l’échec lors du coït. Une éjaculation trop hâtive peut se produire pendant une première expérience sexuelle. Les difficultés conjugales et l’anxiété favorisent parfois ce trouble que les hommes redoutent tant.

 Des facteurs biologiques

Bien sûr, certains facteurs biologiques peuvent déclencher une éjaculation précoce. Il s’agit par exemple de la prostatite chronique. Elle est due à une inflammation de la prostate. On distingue aussi l’hyperthyroïdie qui est une anomalie de la glande thyroïde. D’un autre côté, une maladie neurologique pourrait être à la base de l’éjaculation précoce chez certains individus.

 Deux types d’éjaculation précoce

Il est question de l’éjaculation précoce primaire et secondaire. La première se manifeste à chaque rapport coïtal. Il se produit même avec des partenaires différents. La seconde apparaît de soudainement à un moment donné de la vie. Comme on l’a dit, son apparition peut être le fait d’un problème psychologique, neurologie, etc. Que ce soit l’un ou l’autre cas, il existe des solutions pour aider les personnes touchées par ce trouble éjaculatoire à retrouver une éjaculation « normale ».

 

2-Des solutions pour en finir avec l’éjaculation précoce

Une éjaculation précoce est toujours mal vécue par les deux partenaires. Des sentiments de culpabilité pour l’homme qui se sent incapable de satisfaire sa partenaire comme il se doit. De son côté, la femme est frustrée à cause du rapport sexuel qui s’achève d’emblée dès la montée du plaisir. L’éjaculation précoce peut fragiliser la sexualité du couple. Heureusement, il y a des solutions qui peuvent vous aider à retarder l’éjaculation. Lesquelles ?

 Les alternatives psychologiques

couple- home-ejaculation précoceIl faut chercher à vaincre le stress ou sa peur de l’échec. Le sport ou des exercices de relaxation peuvent vous aider à dominer le stress. Il convient également d’apprendre à réduire les tensions et l’excitation. Le sujet doit se défaire des propos péjoratifs du genre : « je suis nul » ou encore « je suis incapable de faire l’amour ». Cette autocritique risque d’entraîner un réel sentiment d’impuissance. Alors que celui-ci devrait plutôt chercher à avoir la maîtrise de son éjaculation. Par ailleurs, l’autre partenaire devrait faire preuve de compréhension et surtout éviter de mettre la pression à son conjoint. Par exemple, en lui faisant comprendre qu’il existe une variété de moyens pour accéder à la jouissance. C’est pourquoi, il ne faudrait pas se focaliser uniquement sur la pénétration. Dans cette optique, on fera durer davantage les échanges amoureux, les jeux ou les caresses érotiques. D’ailleurs, éloignez de votre esprit l’idée de performance.

Les exercices de rééducation

En consultant un sexologue, il peut vous recommander des techniques de rééducation telles que : le Squeeze ou le Stop and Go. L’objectif du spécialiste en conseillant ces techniques à son patient est de lui apprendre à retarder l’éjaculation. Le Stop and Go se pratique par la masturbation. L’homme arrête l’excitation de son pénis lorsqu’il ressent l’imminence de l’éjaculation. Puis, il reprend l’excitation 10 secondes après sans se permettre d’éjaculer. Effectuez cet exercice à quatre (4) ou cinq (5) fois. Si l’homme ne souhaite pas pratiquer cela tout seul, il peut demander l’aide de sa partenaire.

A l’instar du Stop and Go, la première étape du Squeeze se déroule par la masturbation. Ici, dès qu’on ressent l’imminence de l’éjaculation, on fait une pression sur la racine du gland. Pour cela, on utilise le pouce et l’index. Assurez-vous que le pouce soit au niveau du frein du pénis. La seconde étape consiste à pratiquer l’exercice lors du coït. Etant allongé, votre conjointe devra s’asseoir sur vous en vous chevauchant (position d’Andromaque). L’homme demande à sa partenaire de pratiquer la pression décrite plus haut quand il sent l’approche de l’éjaculation. On reprend l’exercice plusieurs fois avant de se laisser emporter par la jouissance.

 Quelques conseils

L’éjaculateur précoce peut mettre un préservatif. Il limite la sensation et retarde l’éjaculation. Utilisez un préservatif ayant une tête épaissie. Il ne faudrait pas hésiter à augmenter la fréquence des rapports sexuels. Allongez le temps des préliminaires. Adoptez les positions sexuelles où l’homme est passif et la femme plus active.

position retarder ejaculation

 Des médicaments contre l’éjaculation précoce

Pour venir en aide aux éjaculateurs précoces, les spécialistes ont mis au point des médicaments. Ils peuvent ainsi saluer cette heureuse initiative. On trouve sur le marché le « Priligy ». Ce médicament est sous forme de comprimés que l’homme doit prendre quelques heures (1 à 3 heures) avant les rapports sexuels. Il s’agit d’un médicament autorisé. Le mode d’action du Priligy est simple. Dans chaque comprimé de ce médicament, les experts ont inséré de la Dapoxetine. Cette molécule agit dans l’organisme en augmentant la proportion de sérotonine dans le sang. Or, la sérotonine est l’hormone qui retarde l’éjaculation.

D’autres patients ont recourt à des crèmes anesthésiantes. Le but de l’application de ces crèmes est de réduire la sensibilité au niveau du pénis. Il y a aussi les médecines alternatives comme le yoga, l’homéopathie et autres, qui proposent aussi des solutions.

 

Conclusion

Pour un homme, une interruption rapide du coït, à cause d’un manque de maîtrise de son éjaculation, est difficile à supporter. Mais, on ne devrait pas basculer dans l’anxiété parce qu’il y a des solutions à cette situation. Moyens psychologiques, exercices de rééducation, traitements médicamenteux… A vous de choisir ce qu’il vous convient.

Par | 2017-09-20T10:21:48+00:00 septembre 20th, 2017|sexo|