L’autre a peur de s’engager, que faire ?

//L’autre a peur de s’engager, que faire ?

L’autre a peur de s’engager, que faire ?

Mille et une raisons peuvent expliquer la peur de l’autre à s’engager. Dans ce cas, posez des actions concrètes pour obtenir son engagement. L’autre a peur de s’engager, voici des conseils judicieux inspirés des propos des experts psychologues.

 1-Pourquoi l’autre a peur de s’engager ?

Dans une relation, si on parvient à déceler les raisons qui empêchent l’autre de s’engager, on peut facilement l’aider à prendre des initiatives heureuses. Bien sûr, les psychothérapeutes et coachs ont des choses à dire concernant cette attitude. Tout d’abord, une personne peut avoir peur de s’engager dans le cas où elle reste encore focalisée sur le passé. Ainsi, elles gardent encore des souvenirs amers d’une relation qui a mal tourné où elle a subi de grandes souffrances après le divorce ou la séparation. Dans ces conditions, on a peur de s’engager dans une nouvelle relation afin de ne pas revivre les mêmes souffrances. Il serait difficile à cette personne de sortir de ce cercle infernal tant qu’elle ne cherche pas à vaincre sa « phobie » du passé. Par exemple, chez un individu de sexe féminin, la peur de s’engager peut être due à des violences conjugales subies dans le passé. Sans oublier le cas de certaines femmes ayant été violées.

Comme autre raison, il y a le cas des relations qu’on juge soi-même sans avenir. Voici un exemple pour vous aider à mieux comprendre. Prenons celui d’une femme de 34 ans entretenant une relation depuis quelque temps avec un homme de 50 ans. Bien qu’ayant l’intention de vivre avec ce dernier, elle n’ose pas s’engager à cause de la différence d’âge (26 ans). En fait, elle a peur de la réaction de ses parents ou de celle de son entourage. C’est pourquoi, on peut aussi qualifier la peur de s’engager comme de devenir adulte ou d’être responsable de ses actes. Assurément, cela traduit une difficulté à s’affirmer. Il ne faudrait pas oublier que tout individu est libre et responsable de ses choix.

De nombreux signes caractérisent les personnes qui ont peur de s’engager. Parmi ceux-ci, il y a le refus de : présenter son/sa partenaire à ses parents, vivre une relation à ciel ouvert, partager les projets, etc.

2-Que faire pour aider l’autre ?

Il y a certainement une raison qui pousse l’autre à éviter de s’engager dans une relation. En détectant cette raison, on pourra mieux agir pour l’aider. Cependant, il faut savoir que tous les cas ne se ressemblent pas. Même s’il n’existe pas de solution miracle dans ce domaine, vous pouvez aider l’autre à s’en sortir grâce aux conseils des spécialistes.

Rassurer son partenaire

couple amoureuxQuand un partenaire refuse de s’engager, on passe beaucoup de temps à le supplier afin de l’emmener à prendre des initiatives. Cette méthode semble être une bonne option pour certains. Alors, on n’hésite pas à employer toutes les techniques de supplication rien que pour convaincre l’autre. Les experts ont plutôt une autre approche de la situation. Ils préconisent surtout de rassurer l’autre par des mots adéquats et par le comportement. Par exemple, si vous êtes en face d’une partenaire qui redoute la violence conjugale, posez des actions concrètes pour la rassurer. Tout en ayant de la compréhension, il faut rassurer l’autre sans lui mettre la pression pour éviter d’amplifier ses angoisses. Ayez également une bonne dose de patience.

 

 

Éviter de persécuter l’autre

Des questions qui se multiplient au fil des jours, voilà une situation pouvant être mal vécue par celui ou celle éprouvant la peur de s’engager. Ces multiples questions perçues comme une persécution peuvent occasionner l’éloignement de l’autre. Alors que ce n’était pas le résultat escompté. Bannissez les questions à répétition pour éviter que votre partenaire s’éloigne davantage. C’est vrai, il faut éviter de brusquer les choses, mais soyez ferme sans vous laisser chosifier.

Un peu de distance

Parfois, en prenant un peu de distance, l’autre peut se rendre compte de ce qu’il/elle rate en vous perdant. Le but est de créer une perte chez l’autre afin d’attiser son engagement. D’ailleurs, comme on le dit : « Qui ne risque rien n’a jamais rien… ». Il faut oser risquer pour avoir ce qu’on veut. Mais, en se faisant respecter et en respectant l’autre à tous les niveaux.

Des erreurs à éviter

En matière de relation sentimentale, il y a des erreurs qui ne pardonnent pas. Elles peuvent mettre fin à une relation en un temps record. Nous avons déjà parlé un peu plus haut des pressions et des persécutions. Par ailleurs, évitez de poser un ultimatum, car cela est inutile. Ces attitudes sont incapables d’aboutir à des résultats bénéfiques.

3-Se faire aider

Les conseils de certaines personnes peuvent être d’un grand secours. La bonne personne au bon moment saura vous tirer de cette situation tarabiscotée. Alors, quand on a essayé de convaincre l’autre sans succès, il convient de s’entourer des conseils d’un expert. Des amis ou des parents peuvent apporter leur grain de sel.

Obtenir de l’aide d’un spécialiste

Vous allez sûrement profiter des conseils avisés d’un psychothérapeute lors d’une consultation. De préférence, il convient de consulter à deux. Là encore, il va falloir convaincre l’autre d’aller voir le spécialiste. Un (e) sexologue clinicien (ne) saura décanter la situation en éliminant les peurs et les craintes de l’autre. Vous pouvez participer à un programme de coaching. On rencontre aujourd’hui plusieurs experts exerçant pour une meilleure harmonie des couples.

Les conseils issus des amies ou proches

Vous pouvez obtenir de bons conseils auprès des siens ou de la part d’un (e) ami (e) qui a vécu une expérience similaire. Ces personnes sont en mesure de donner des conseils judicieux. En connaissez-vous dans votre entourage ?

 

Conclusion

La peur de s’engager a une diversité de sources. En identifiant les raisons qui influencent l’engagement de l’autre, c’est sûr que vous saurez répondre à ses besoins. Ce n’est pas à coups de baguette magique que vous aller réussir à convaincre votre partenaire. Toutefois, en le/la rassurant, en évitant des erreurs irréversibles… Au besoin, consultez un spécialiste sans tarder.

Par | 2017-09-27T13:12:48+00:00 septembre 27th, 2017|couple|